Le Forum des Italiens du Monde
Bonjour,
toute l'équipe du forum des italiens t'accueille aujourd'hui avec grand plaisir.
En attendant de te lire, Valud, Fabio et moi-même sommes heureux de te compter parmi nous.


Buongiorno,
tutta la squadra del forum degli italiani ti accoglie oggi con grande piacere.
Aspettando di leggerti, Valud, Fabio e me, siamo felice di contarti tra noi.

Ciao ciao !!!

<a href="http://www.allosponsor.com/accueil.php?ref=37934" target="_blank"><img src="http://www.allosponsor.com/image/allosponsor_120x60.gif" border=0 alt="Rentabilisez efficacement votre site" /></a>

Le Forum des Italiens du Monde

Ce forum est maintenant en lecture seule. Seul la partie PARLONS ITALIEN reste accessible.
 
PortailPortail  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
En toute occasion, restez poli, courtois et respectueux. Pour éviter les sanctions, pas de flood, pas de polémique, ni de propos déplacé. Veillez à être dans la bonne rubrique et à donner un titre explicite à tous vos sujets. Évitez autant que possible de poser vos questions dans un sujet existant. Pour plus de clarté, une seule question par sujet. Afin d'être compréhensible, abstenez-vous d'écrire en langage SMS ou d'utiliser des abréviations. Et enfin, pensez à remercier les personnes qui vous aident.

Partagez | 
 

 Marcinelle 1956

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Marcinelle 1956   Mar 28 Aoû - 22:12

Bonjour,
Je voudrai juste partager avec vous mon coup de coeur pour la BD "Marcinelle 1956". Cette BD retrace la vie des anciens mineurs du Bois du Cazier juste avant la catastrophe.
Je l'ai achetée sur la Boutique de Sudpresse et l'ai reçue chez moi ce matin. Je viens de la terminer, elle empreinte de vérité et est très touchante.
Un très beau cadeau pour nos parents ou grands-parents.
L'avez-vous déjà lue? Qu'en pensez-vous?http://boutique.sudinfo.be/marcinelle-1956-disponible-le-29-08.html
Revenir en haut Aller en bas
patchwork
Animateur
Animateur


Féminin Messages : 2438
Date d'inscription : 02/12/2010
Age : 58
Localisation : suisse
Humeur : zen - cairnesque

MessageSujet: Re: Marcinelle 1956   Mer 29 Aoû - 2:07

bonjour

merci pour ce partage, non je ne connais pas cette BD. cela pourrait peut être interesser certains d'en tre nous

mais avant tout pourriez s.vpl. passer par le post présentations, c'est plus sympa comme cela

au plaisir de vous lire
Revenir en haut Aller en bas
Ninou
Administrateur
Administrateur


Féminin Messages : 18437
Date d'inscription : 10/06/2009
Age : 42
Localisation : Sempre al fianco a Fabio ed a Ninni !
Humeur : Celle d'une Ritalo-Zozo... Toujours super bonne !!!

MessageSujet: Re: Marcinelle 1956   Mer 29 Aoû - 16:07

Bonjour et bienvenu sur le forum,

je ne connais pas non plus.

Presto

_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://italiani.forumactif.com
dextorsum
Animateur
Animateur


Masculin Messages : 4594
Date d'inscription : 29/10/2009
Age : 66
Localisation : Roma, Italia

MessageSujet: Re: Marcinelle 1956   Ven 31 Aoû - 4:40

Voilà l'histoire de la catastrophe minière du Bois du Cazier.....


Le matin du 8 août 1956, la plus grande catastrophe minière de l'histoire de la Belgique allait se produire au Bois du Cazier à Marcinelle, faisant 262 morts de 12 nationalités différentes, principalement d'origine italienne (136) et belge (95) et laissant derrière eux des centaines de veuves et d'orphelins. Cette catastrophe allait faire prendre conscience des conditions de travail et de vie des mineurs, et mettre fin à l’émigration de travailleurs italiens vers la Belgique, 50 000 mineurs italiens ayant alors déjà fait le voyage jusqu'en Belgique. Une avancée sociale concernant la sécurité du travail allait également être réalisée.

L'origine du nom Bois du Cazier provient de l'union conjugale de la propriétaire du Bon Bois de Marcinelle, avec le Baron de Cazier, au 18ième siècle. Dès 1822, une mine charbonnière y était exploitée, mais ce n'est qu'en 1874 que le charbonnage prendra le nom de Bois du Cazier. Après rachat par les Charbonnages d'Amercoeur en 1899, le Cazier devint un des charbonnages les plus productifs et les plus modernes du Pays de Charleroi. Le charbonnage connu deux graves accidents : en 1930, 16 mineurs y trouvèrent la mort suite à un coup de grisou; en 1956, ce sont 262 mineurs qui ne remontèrent jamais suite à la catastrophe du Cazier. Le Bois du Cazier cessa définitivement son exploitation le 9 décembre 1967, soit après 145 années d'activité.

La matinée du 8 août 1956 était ensoleillée, une belle journée comme les autres, en ce mois d'août. Au charbonnage du Bois du Cazier, peu après 8 heures du matin, les 274 ouvriers de la pause du matin viennent de descendre dans le puits Saint-Charles pour commencer leur travail. Subitement, une épaisse fumée noire mêlant cendres et suies sort du puits, visible à des kilomètres à la ronde. Dès 8 heures 30, une radio française annonce la catastrophe, suivie rapidement des radios et télévisions belges, mais également du monde entier.

Suite à une erreur de manipulation, un incendie éclate au fond du puits et se propage dans la mine. La cage se présente à l'étage 975 et s'y arrête, alors qu'elle n'était pas destinée à cet étage. Le préposé, pensant que cette cage était pour lui, encage une berline (wagonnet de mine) remplie de charbon, aux alentours de 8 heures 10. Normalement, un wagonnet rempli en chasse un vide dans la cage du puits. Suite à une défaillance, le wagonnet rempli entre partiellement dans la cage, et le vide n'est pas entièrement chassé. Avant d'avoir pu évacuer l'une des deux berlines, la cage remonte soudainement vers la surface. L'un des deux wagonnets se heurte violemment contre une poutre; celle-ci arrache deux câbles électriques à haute tension, les câbles téléphoniques, une conduite d'huile sous pression, et les tuyaux d'air comprimé. L'arc électrique formé par les câbles à haute tension est en contact avec la conduite d'huile sectionnée, provoquant un incendie, attisé par l'air comprimé qui s'évacue suite aux dégâts occasionnés aux tuyauteries par les berlines. Le feu attaque les boiseries de la mine, et rapidement, l'incendie se propage dans les galeries. Une épaisse fumée noir s'évacue par le second puits. L'air dans la mine devient de moins en moins respirable, et le gaz de carbone envahit la mine. Les deux puits ne peuvent plus être utilisés par les secours, l'un bloqué par la cage, l'autre par la fumée de l'incendie. 274 mineurs sont à ce moment dans la mine, répartis entre les étages allant de moins 170 à moins 1035.

Vers 8 heures 25, six hommes parviennent à la surface, remontant de l'étage 1035. Un de leur collègue est resté en bas, afin de demander à la surface la remontée de la cage, qui partira sans lui.

A 9 heures 10, le second puits est en feu. Sous la chaleur, les câbles des cages se rompent, et celles-ci dévalent au fond des puits. Désormais, il n'y a plus moyen de descendre dans la mine par les puits I et II. Il ne reste que le troisième puit, en construction à l'époque. Il permettra à des sauveteurs d'atteindre avec difficulté le niveau 765, mais il n'y a plus aucune trace de vie.

A 15 heures, soit 7 heures après le début de la tragédie, les sauveteurs pénètrent dans le puits numéro I, celui où l'incendie s'était déclaré. Ils retrouvent au niveau 715 trois hommes abrités sous une berline, et trois hommes dans le bouveau de retour d'air. Ces six mineurs seront les derniers retrouvés en vie. Les recherches se poursuivront jusqu'au 22 août, où la triste et célèbre phrase tutti cadaveri sera prononcée par les sauveteurs remontant de 1035: il n'y a aucun survivant; tous ont perdu la vie dans la mine. Le Cazier aura tué 262 mineurs : 136 italiens, 95 belges, 8 polonais, 6 grecs, 5 allemands, 5 français, 3 hongrois, 1 anglais, 1 hollandais, 1 russe et 1 ukrainien. Il faudra au total quatre mois pour remonter tous les corps des victimes, qui sont enterrées autour d'un monument commémoratif au cimetière de Marcinelle, situé à proximité du charbonnage.

Cette catastrophe a modifié la condition de travail des mineurs en Belgique. Cependant, de l'autre côté de la planète, en Chine, de nombreuses mines de charbon, les plus meurtrières au monde, continuent de faire encore aujourd'hui chaque année plusieurs milliers de morts, suites à des coups de grisou, effondrements, inondations…

C'est vraiment terrible...et j'imagine bien que la BD doit être bien émouvante....
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Marcinelle 1956   Aujourd'hui à 7:20

Revenir en haut Aller en bas
 

Marcinelle 1956

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Marcinelle 1956
» 1956
» Bidonville d'ALger en 1956
» Un grand brulé .. Algérie 1956
» née le 24 mars 1956 à la maternité de Montpellier
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum des Italiens du Monde :: Vous :: Coin passions-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com