Le Forum des Italiens du Monde
Bonjour,
toute l'équipe du forum des italiens t'accueille aujourd'hui avec grand plaisir.
En attendant de te lire, Valud, Fabio et moi-même sommes heureux de te compter parmi nous.


Buongiorno,
tutta la squadra del forum degli italiani ti accoglie oggi con grande piacere.
Aspettando di leggerti, Valud, Fabio e me, siamo felice di contarti tra noi.

Ciao ciao !!!

<a href="http://www.allosponsor.com/accueil.php?ref=37934" target="_blank"><img src="http://www.allosponsor.com/image/allosponsor_120x60.gif" border=0 alt="Rentabilisez efficacement votre site" /></a>

Le Forum des Italiens du Monde

Ce forum est maintenant en lecture seule. Seul la partie PARLONS ITALIEN reste accessible.
 
PortailPortail  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
En toute occasion, restez poli, courtois et respectueux. Pour éviter les sanctions, pas de flood, pas de polémique, ni de propos déplacé. Veillez à être dans la bonne rubrique et à donner un titre explicite à tous vos sujets. Évitez autant que possible de poser vos questions dans un sujet existant. Pour plus de clarté, une seule question par sujet. Afin d'être compréhensible, abstenez-vous d'écrire en langage SMS ou d'utiliser des abréviations. Et enfin, pensez à remercier les personnes qui vous aident.

Partagez | 
 

 Brava Francesca !!!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ugo
Expert - Esperto
Expert - Esperto
avatar

Masculin Messages : 4110
Date d'inscription : 06/11/2009
Age : 59
Localisation : MARSEILLE
Humeur : Aime déconner !!!

MessageSujet: Brava Francesca !!!   Dim 6 Juin - 5:26

Francesca Schiavone n'a pas laissé passer la chance de sa vie, celle de décrocher un tournoi de Grand Chelem en s'imposant avec l'envie et la manière samedi en finale de Roland-Garros face à l'Australienne Samantha Stosur 6-4, 7-6 (7/2). La première italienne sacrée à Paris est allée chercher cette victoire avec hargne et courage opposant le dynamisme, une tactique plus efficace à la puissance et au tennis mécanique de Stosur.

Il n'est jamais trop tard pour bien faire. A presque 30 ans, Francesca Schiavone a trouvé toutes les ressources physiques et mentales, toutes les solutions pour ne pas sa faire enfermer dans le jeu de fond de court de l'Australienne. Une tonicité énorme, beaucoup de ressort, de l'engagement à revendre, l'Italienne a mérité ce succès en proposant un jeu agressif. Concentrée sur ses services, présente en défense, ne lâchant rien dans les échanges, agressive à souhait, dans un jeu à la volée qui a fait la différence, Francesca Schiavone a fini par venir à bout de la solidité de Samantha Stosur, campée sur sa ligne de fond de court.

On s'attendait à une belle bagarre entre deux joueuses au styles différents, disputant leur première grande finale et pour lesquelles la gestion des émotions liées à la pression de l'évènement pouvait être un facteur important. On supputait aussi que la chaleur qui régnait sur Roland-Garros allait avoir un effet sur les organisme; on pensait surtout à l'Italienne, sans cesse en mouvement, et qui connaît généralement des difficultés quand son moteur commence à manquer d'essence. C'était mal connaître la détermination de Francesca Schiavone, qui voyait sa première et sans doute dernière chance d'entrer dans la légende de Roland-Garros et au Panthéon du tennis italien. Stosur avait pris le parti de faire courir son adversaire, en s'appuyant sur un service très solide, et quelques premières balles frôlant les 200 km/h. Schiavone encaissait mais restait dans la partie en assurant également ses propres mises en jeu. Certes, le gain de ces jeux là étaient beaucoup plus laborieux, car la défense de Stosur ne faiblissait guère, mais l'Italienne trouvait toujours une solution, en variant ses attaques. Après s'être fait une frayeur avec une première double faute, retombant sur ses pattes en enchaînant un ace et une volée gagnante, l'Italienne le poing rageur accéléra encore le tempo. Consciente qu'elle ne pouvait pas rivaliser avec la puissance de Stosur, la Milanaise faisait donner l'artillerie, multipliant les coups, et les gestes offensifs, alors que l'Australienne semblait conserver sa tranquillité "métronomique". Pourtant, il fallait bien que cette première manche basculât. Ce fut Stosur qui perdit pied la première en commettant à son tour sa première double faute, erreur qu'elle paya cash puisqu'elle permit à Schiavone de faire le break, avant de remporter sa mise en jeu et le premier set dans la foulée 6-4.

La deuxième manche partait sur les mêmes bases, avec une opposition de styles davantage marquée. Stosur gardant le jeu à distance depuis sa ligne et jouant sur la puissance des coups et la vitesse donnée à la balle, face à une surprenante Schiavone qui elle jouait sur sa propre vitesse d'exécution, surgissant sur toutes les balles comme un diable de sa boîte, parfois à la limite du geste, en extension, mais parvenant le plus souvent à s'en sortir. Sa dynamique perturbait Stosur même si on sentait que l'Italienne n'allait pas pouvoir tenir très longtemps comme cela. Stosur pensait même avoir fait le plus difficile en breakant son adversaire à la faveur d'une de ses rares montées (on se demande d'ailleurs pourquoi elle n'a pas plus souvent attaquer le filet). A 3-1 puis 4-1, la demoiselle de Brisbane se voyait déjà accrocher un troisième set pour tenter d'user physiquement l'Italienne de trois ans son aînée. Là encore, c'était mal connaître l'orgueil de Francesca Schiavone, ses capacités de réactions et surtout son envie de gagner.

Remontée comme une pendule après elle-même et ses quelques erreurs, elle continuait d'exécuter ses variations en balles majeures pour débreaker et rétablir le score le score à 4-4, non sans avoir parfois de la réussite et ses quelques revers flirtant avec les lignes. Mais la réussite ne sourit-elle pas aux audacieux ? Et de l'audace Francesca Schiavone n'en manquait pas pour tenter autant qu'elle le pouvait, jusqu'à 6-6 et un tie-break ô combien lourd de conséquences. Pour l'Italienne c'était au bout la consécration, et pour l'Australienne la possibilité de garder encore un espoir en jouant le tout pour le tout dans une 3e manche aléatoire. Stosur n'eut pas longtemps l'opportunité de se poser la question. Entre ces deux serveuses en réussite (64% chacune) il fallait bien que la victoire consentît à choisir sa lauréate. Ce jeu décisif disputé avec beaucoup d'intensité presque trop facile pour l'Italienne qui en trois volées bien ajustées achevait de déstabiliser Stosur qui continuait à cogner. Mais ses coups ne faisaient pas toujours mouche, au contraire, et Schiavone en profitait pour aligner les points. Au 7e point, elle fut au 7e ciel. Elle s'imposait 6-4, 7-6 en une heure 38 et pouvait s'écrouler sur l'ocre du court central, le sourire aux lèvres, et pour le coup, l'émotion à son paroxysme.

Après plus de dix années passées sur le circuit, trois tournois remportés jusqu'alors , Francesca Schiavone n'en revenait pas. Elle qui affirmait avant cette finale avoir "toujours eu ce rêve, cet objectif" de conquérir un trophée en Grand Chelem a enfin atteint cet objectif. Lundi elle sera 6e mondiale, son meilleur classement jamais obtenu. Preuve que la pugnacité n'est pas une vaine qualité et qu'avoir du coeur et de la détermination peut finir par payer. En embrassant la coupe Suzanne Lenglen que venait de lui remettre Mary Pierce (victorieuse ici en 2000) après avoir salué les ramasseurs de balle, et embrassé également du regard le public de Roland-Garros, Schiavone a fait pleurer l'Italie alors qu'elle affichait un visage que l'on aimerait voir le plus souvent chez les sportifs de haut niveau qui encore eux aussi un rêve à accomplir. Elle était simplement radieuse.

"Je me suis préparée pour cette finale mentalement et tactiquement. J'étais tellement concentrée sur moi même. Je voulais simplement vraiment sentir mon jeu, être ausi agressive que possible Je voulais continuer à lui mettre la pression sur son revers, je voulais renter le plus possible dans le court J'ai toujours cru en moi même. Je suis allée au-delà de ce qu'on pouvait imaginé. Et ça a été la clé de tout. J'ai toujours cru que je pouvais y arriver. Au moment où je suis revenu pour obtenir un tie-break, j'ai senti que c'était mon moment et j'ai saisi ma chance. Je suis très heureuse", a ainsi indiqué l'Italienne après son match.

Source : sport.francetv.fr


Revenir en haut Aller en bas
Ninou
Administrateur
Administrateur
avatar

Féminin Messages : 18437
Date d'inscription : 10/06/2009
Age : 43
Localisation : Sempre al fianco a Fabio ed a Ninni !
Humeur : Celle d'une Ritalo-Zozo... Toujours super bonne !!!

MessageSujet: Re: Brava Francesca !!!   Dim 6 Juin - 6:58

Brava Francesca !!!

_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://italiani.forumactif.com
 

Brava Francesca !!!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» che brava
» Decouverte d'un joli coin de la Costa Brava
» costa brava ... moyen de transport
» Les interjections - le interiezioni
» 42 ans de navigation et 3 naufrages dont le Titanic
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum des Italiens du Monde :: Culture et traditions des italiens du monde :: Tout le sport-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit